Voici enfin la vraie rentrée, après cette année si inhabituelle !
Ces derniers mois nous aurons donné l'occasion d'être plus proches de nos vrais besoins, les besoins essentiels de notre corps, de notre esprit et aussi de notre coeur. Bien sûr, les choses ont été bien compliquées avec nos emplois et nos familles, et nos liens avec nos amis et nos habitudes ont été mis à rude épreuve. Mais les crises sont l'expression d'un changement, et tout changement demande une nouvelle adaptation. Et après tout, ne serait-ce pas là une des qualités essentielles des êtres vivants: l'adaptation à l'environnement? Mais encore faut-il savoir s'adapter!
A quoi ? Allons-nous céder à la pression d'un environnement que nous sentons néfaste pour notre équilibre et notre bien-être? Sommes-nous prêts à sacrifier ce que nous sentons, même très intuitivement, être notre nature propre?
A qui ? Est-il souhaitable de conserver des habitudes relationnelles limitantes ou oppressantes en pensant préserver sa sécurité émotionnelle? Sommes-nous véritablement à l'écoute de nous-même lorsque nous nous conformons aux discours normatifs ?
Quelles sont nos ressources et quels sont nos outils pour comprendre comment notre adaptation au monde extérieur peut devenir une danse permanente avec le réel ? Avant toute chose, si je vous dis que les ressources sont en nous-même, vous ne trouverez rien ici de bien différent de ce que vous pouvez lire partout ailleurs.
Un bon équilibre global est la première clef pour avancer dans l'existence, un équilibre qui repose sur la base fondamentale d'une cohérence du coeur, du corps et de l'esprit: autrement dit, un corps en bonne santé, un état émotionnel mature et un esprit capable de raison et de discernement.
Les pratiques d'éducation somatique s'intéressent avant tout au corps, assumant l'idée qu'il est à la fois producteur et réceptacle des sensations, des émotions, et des actions. L'éducation somatique propose de développer une plus grande conscience de soi dans et par le mouvement, cette première forme d'apprentissage qui est l'apprentissage sensori-moteur.
Ainsi la Méthode Feldenkrais est un outil d'apprentissage et d'individualisation des sensations et des actions, et qui, sans être un exercice spirituel, va néanmoins nous aider à développer plus de finesse dans nos interactions, en y ajoutant un peu plus de conscience. C'est donc un outil global pour trouver de façon individuelle la meilleure adaptation à son environnement propre, un outil pour le changement.