C'est un accident grave et les limites de la médecine conventionnelle qui m'ont conduite vers des approches plus respectueuses du corps dans sa globalité. Après des années d'expérience, je peux affirmer que ce n'est pas la méthode Feldenkrais qui nous guérit, c'est ce qu'elle nous apprend sur nous-même et comment nous utilisons cet apprentissage, qui nous transforme.
En tant que réalisatrice de films documentaires, j'ai montré dans plusieurs films la pertinence de cette approche, notamment à travers les témoignages de praticiens et d'élèves (il n'y a pas de "patients" pour un praticien Feldenkrais) interrogés et filmés dans différents pays. J'ai aussi réalisé des entretiens avec des neuroscientifiques qui s'intéressent à la méthode pour la spécificité de son interaction avec le système nerveux et les résultats qu'elle obtient dans des cas neurologiques complexes. 

Je me suis aussi intéressée au handicap en filmant de jeunes aveugles dans leur appropriation de l'espace lors d'ateliers chorégraphiques. Ce travail m'a permis de réaliser deux films ainsi qu'une série de photographies notamment exposées à L'Institut des Jeunes Aveugles de Toulouse.
atelier chorégraphique à l' Institut des Jeunes Aveugles de Toulouse
atelier chorégraphique à l' Institut des Jeunes Aveugles de Toulouse